•  

    "Il n’est pas besoin d’expliquer que l’amour maternel

    s’accommode de tout, et se contente de peu."

    George Sand

     (Consuelo, la comtesse de Rudolstadt)

     

     

    "Une mère connaît les recettes, celles qui nourrissent,

    celles qui font grandir"

    Pam Brown

      

     

    "Le cœur d’une mère est l’école de l’enfant."

    Henry Ward Beecher

     

     

    "L'amour d'une maman, c'est la conviction que ses poussins sont des cygnes ;

    ce qui est la meilleure façon de donner du moral à des enfants

    qui sont convaincus d'être de vilains petits canards."

    Pam Brown

     

     

    "Si de toutes les affections douces, de toutes les actions honnêtes

    et généreuses dont nous sommes fiers,

    l'on pouvait découvrir le premier et véritable germe,

     nous le trouverions presque toujours dans le cœur de notre mère."

     

    Edmondo de Amicis

     

     

    "Le cœur d’une mère est un abîme au fond duquel

    se trouve toujours un pardon."

    Honoré de Balzac

     

    "Aucune mère n'est dupe quand on joue faux."

     Pam Brown

     


    3 commentaires

  • 3 commentaires

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •  

     


    1 commentaire
  •  

    et on ne l'a pas trouvée  

     

    On l'a cherchée !!

     

    Légende de La rue du Chat qui Pêche

     

    La rue du chat qui pêche possède deux caractéristiques.

    Tout d’abord, il s’agirait de la rue la plus étroite de Paris (1,80m de large).

    Ce titre est toutefois en compétition avec le sentier des Merisiers

    (large de 90 cm) dans le 12e arrondissement.

     

     

    Mais surtout, elle doit sont nom à une ancienne légende. L’histoire raconte qu’au XVe siècle, un chanoine nommé Dom Perlet se livrait ici à l’alchimie en compagnie d’un chat noir très adroit : il arrivait à extraire d’un coup de patte habile les poissons de la Seine, à deux pas de la rue. Persuadés qu’il s’agissait d’une affaire diabolique, trois étudiants tuent le malheureux chat et le jettent dans le fleuve. Ils étaient certains que l’alchimiste et le chat noir ne faisaient qu’un – et qu’il était le diable. Le chat mort, l’alchimiste disparaît… pour reparaître un peu plus tard : il était parti en voyage !

     

     

    Quant au chat, il pêchait de nouveau paisiblement au bord de l’eau. 

    Source : Plaque historique installée dans la rue.

     

     

     

    ELLE EST SUPER SYMPA LA CHANSON DU GROUPE RECTO VERSO

     

    "DANS LA RUE DU CHAT QUI PÊCHE"

     

    https://mx3.ch/singles/15386

     

     


    votre commentaire
  • Le pêcheur et le savant

     

    Par une belle nuit étoilée un pêcheur ramenait un savant dans sa barque. Le savant contemplait les constellations quand soudain il demanda au pêcheur : « Connais-tu l’astronomie ? – Non, répondit-il. – Alors, tu es bien pauvre, dit le savant, tu as perdu un quart de ta vie. Connais-tu un peu la physique ? – Non, je ne la connais pas. – Alors tu as perdu deux quarts de ta vie. Mais peut-être connais-tu la chimie ? – Absolument pas, je n’en ai jamais entendu parler. – Quelle ignorance ! Tu as perdu les trois quarts de ta vie. » Pendant ce temps le ciel commençait à se couvrir de nuages. Soudain un orage éclate, la mer devient de plus en plus houleuse, la tempête menace… « Savez-vous nager, monsieur le savant ? demande le pêcheur. – Non, je ne sais pas. – Alors vous, vous allez perdre les quatre quarts de votre vie ! »

     

    Pour se diriger sur cet océan qu’est le monde, il y a des connaissances qui sont beaucoup plus utiles que d’autres, indispensables même : celles qui nous aident à « nager », pour sortir sains et saufs des orages et des tempêtes. »

    Omraam Mikhaël Aïvanhov 

     

     

     

    Partons pour une belle nuit


    votre commentaire
  •  

    J'ai corrigé l'énoncé de la citation


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires