•  

    Potiron ou citrouilleVALOU

     

    Différences entre « citrouille » et « potiron »

     

     

    Le potiron

    Le potiron (Cucurbita maxima) est une plante de la famille des Cucurbitacées  originaire des régions trpicales d'Amérique du Sud.

    Le potiron est largement cultivé comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité. Le terme désigne aussi ce fruit consommé comme légume. C'est l'une des cinq espèces de courges les plus couramment cultivées.

    Potiron ou citrouille

     

    Il ne faut pas confondre les potirons et les citrouilles

    qui appartiennent à deux espèces différentes.

     

     

    La citrouille est de forme ronde et de couleur orange. Son pédoncule est dur et fibreux, avec cinq côtés anguleux, sans renflements à son point d'attache. Sa chair est filandreuse. C'est elle que l'on utilise à halloween.

     

    Le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur va d'un orange rougeâtre au vert foncé. Son pédoncule est tendre et spongieux, cylindrique et évasé près du fruit. La chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille.

    Dans le langage courant, ces différents termes sont souvent confondus. Le mot « courge » est un terme générique qui peut s'appliquer à toutes les variétés cultivées du genre Cucurbita.

     

     

    Les potirons se récoltent à complète maturité et se consomment cuits. Très légers en calories et concentrés en micronutriments, on peut les préparer de très nombreuses manières comme légume ou comme dessert : en soupe, en purée, en gratin, en tarte, en tourte, en confiture...., voire en glace.

    Riche naturellement en béta carotène, sa densité nutritionnelle élevée en fait un légume à consommer régulièrement dans le cadre de la prévention des cancers ou des maladies cardio-vasculaires. La consommation de 150 grammes permet de couvrir la totalité des besoins quotidiens en provitamine.

    Le potiron contient 95,6 % d'eau. Il peut se conserver sans difficulté de six mois à un an dans un endroit tempéré et sec (intérieur de maison par exemple).

     

     

    Cette plante, tout comme la citrouille, est l'emblème de la fête Halloween.

     


    4 commentaires
  •  

    Une histoire extraite du livre "les plus belles histoires de chat":

     

     

    L'histoire fantastique d'un abbé et son chat

     

    La catalepsie donne l’impression que le malade est mort, figé, rigide.

    Elle a de multiples causes, psychologiques comme la schizophrénie,

    ou simple conséquence d’une crise d’épilepsie ou d’une hypnose.

    C’est un truc abominable qui a mené au tombeau bien des gens vivants !


    C’est d’ailleurs le sujet de plusieurs films d’horreur.


    Elian-J.Finbert raconte une catalepsie dans son livre,

    édité en 1958, « Les plus belles histoires de chat ».


    C’était au dix neuvième siècle,

    un abbé vivant avec un chat fut retrouvé mort dans son fauteuil,

    son chat couché sur ses pieds et ne bougeant pas non plus.


    On trouva l’histoire si belle que l’abbé

    fut mis dans son cercueil avec son chat,

    toujours dans la même position,

    couché sur ses pieds.


    Ce phénomène de prostration d’un animal d

    evant ou sur le cadavre de son maitre n’est pas rare.

     
    Le jour de l’enterrement,

    un cri sort du cercueil !


    Bien entendu, une grosse partie de la foule

    s’enfuit en criant au satanisme,

    mais quelqu’un s’est quand même décidé à déclouer le cercueil.


    Et là surgit le chat qui court comme un dératé.


    La bête s’était laissé enfermer vivante sur les pieds de son maître !


    Mais l’histoire est loin de s’arrêter là.


    Parce qu’ensuite, c’est l’abbé qui est sorti vivant de son cercueil !


    Il avait enfin pu sentir un peu de chaleur,

    grâce à son chat qui lui avait rampé sur le ventre,

    ce qui l’avait réveillé,

    il s’était alors agrippé à la queue de l’animal

    qui s’est mis à crier comme un fauve en colère !  


    Ce qui est terrifiant dans la catalepsie,

    c’est que le (faux) mort est conscient,

    il sait ce qui lui arrive mais ne peut pas bouger un cil.


    On imagine que si le chat n’a pas vraiment compris

    pourquoi on le clouait dans les planches de sapin,

    l’abbé, lui, a saisi la totalité de l’opération,

    un enterrement chez un abbé au 19ème siècle,

    c’est aussi fréquent qu’un bistrot qui sert une absinthe !


    Bref, ce chat a permis à ce malheureux abbé

    d’éviter d’être enterré vivant. 

     


    2 commentaires
  •  

    Chat fait peur

     


    1 commentaire
  •  

     

    VALOUMacabre

     

    Camille Saint-Saëns - La danse macabre

     

     

    La Danse macabre, opus 40,

    est un poème symphonique composé en 1874

     par Camille Saint-Saëns

    d'après le poème d'Henri Cazalis

    Égalité-Fraternité, tiré des Heures Sombres,

    quatrième partie de son recueil L'Illusion paru en 1875.

    Jouée pour la première fois à Paris le 24 janvier 1875,

    sous la direction d'Edouard Colonne.

     

     

    Histoire

     

    Cette danse macabre est une version pour orchestre

    d'une mélodie écrite par Saint-Saëns en 1872

    et publiée en 1873, dédiée à Gustave Jacquet.

    La première audition en  1875 surprit par l'emploi du xylophone,

    inutilisé à l'époque dans un orchestre symphonique.

    Franz Liszt, ami du compositeur,

    en a effectué un arrangement pour piano seul.

     

     

    Scénario

    Minuit sonne. Satan va conduire le bal.

    La Mort paraît, accorde son violon,

    et la ronde commence, presque furtivement au début,

    s'anime, semble s'apaiser et repart avec une rage accrue

    qui ne cessera qu'au chant du coq.

    Le sabbat se dissout avec le lever du jour.

     

     

    silly symphony - the skeleton dance 1929 disney short

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La Chine vue du Ciel !

     

    https://player.vimeo.com/video/107995891

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Croyances et superstitions sur les chats noirs :

     

    Dans diverses régions françaises

    (Bassin parisien, Gironde, Baugeois, Loire-Atlantique, Midi),

    le chat noir porte chance à la maison et aux habitants.

    Dans le Béarn, il protège des sorciers.

    et au Luxembourg, « le chat noir est le meilleur des chats »

    et il prend plus de souris que les autres matous.

    En Wallonie, la naissance d’un chaton noir est très bénéfique

    mais le donner peut attirer des ennuis.

     

     

    Au Pays Bas, si on demande un chaton à son voisin

    et que celui-ci en donne un de couleur noire 

    « c’est le bonheur qui entre dans votre maison ».

     

     

    En Grande Bretagne, notamment dans le nord du pays,

    le chat noir porte chance et à sa vue il faut faire un vœu.

    Charles Ier d’Angleterre se croyait sous la protection occulte

    de son matou noir qu’il faisait constamment garder pour ne

    pas le perdre. Mais un jour, le chat tomba malade et mourut :

    « Ma chance est partie » déclara le roi qui, le lendemain de la

    mort de l’animal fut emprisonné avant d’être exécuté en 1649. 

     

    Winston churchill aimait également caresser les chats noirs.

    C’est pourquoi prétendit-on, il gagna la seconde guerre mondiale.

    On dit aussi que le 25 janvier 1965, le chat de Churchill

    « sauta du lit de son maître, qu’il n’avait pas quitté

    depuis une semaine et se mit à miauler tristement

    devant la porte cherchant à sortir de la chambre.

    Bien que quelques heures auparavant, les médecins de Sir Winston

    eussent déclaré que l’homme d’Etat était hors de danger, la

    prémonition du chat devait se confirmer :

    le jour suivant à 8 heures du matin,

    le célèbre malade rendait son dernier soupir

     

     

    Selon des croyances anglaises,

    la présence d’un chat noir dans un foyer

    où il y a des jeunes filles leur assure de nombreux amoureux.

    Le chat noir qui pénètre dans une maison (ou monte sur un bateau),

    y apporte la prospérité et même des rentrées d’argent

    à condition que l’on ne le chasse pas.

    Avoir sur soi des poils de chat noir attire la chance au jeu ;

    pour gagner aux cartes,

    on caresse sept fois la queue d’un chat noir

    (on peut également passer sur l’échine de ce dernier un billet de loterie).

    Dans le Yorkshire, les femmes de marins gardaient auprès d’elle un chat noir,

    il portait chance à leur mari parti en mer.

     

     


    2 commentaires
  • Toujours la bouche ouverte


    2 commentaires
  •  

     

    Belle Frimousse

     

     

     

     

    Belle Frimousse

     

     

     

    Belle Frimousse

     


    2 commentaires
  •  

    Voici la différence entre chiens et chats

    à travers des dessins amusants

    de l'artiste russe Bird Born.

    RETOUR DE L'HUMAIN :

    Explosion de joie pour le chien alors que le chat se montre moins démonstratif

    Pour les repas, le chien n'est pas difficile, le chat a des goûts de luxe.

    Les chiens aiment bien dormir sur le sol (sauf Pilou),

    Le chat a besoin de confort.

    Les chiens culpabilisent, les chats s'amusent.

     

    Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs.

    Dave Barry 


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires