• Le carnaval s’en va, les roses vont éclore ;

    Sur le flanc des coteaux déjà court le gazon ;

    Cependant du plaisir la frileuse saison

    Sous ses grelots légers rit et voltige encore

    (Alfred DE MUSSET, Poésies nouv. Mi-carême.)

     

     

    «Parfois, ce n'est pas les gens qui changent ; ce sont leurs masques qui tombent.»

    Au mardi gras, l'hiver s'en va.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Belle journée à TOUS


    votre commentaire
  • Le carnaval de Venise  

    Le Carnaval de Venise à vu le jour au 11ème siècle. Il commençait le 26 décembre, et durait jusqu'au Mardi-Gras et atteignait son apogée le jeudi gras. Les Vénitiens aiment à se donner en spectacle en arborant déguisements et masques inspirés par la Commedia dell'arte, genre de théâtre, ou les acteurs improvisent leur texte. 

     

     

    Grâce à ces déguisements  ils pouvaient se rendre dans des lieux interdits sans être reconnus. Le carnaval de Venise battait son plein au XVIIIe siècle, la ville était transformée en un grand bal costumé, dans une société corrompue et libertine, l'adultère régnait en maître, le vice du jeu ruinait des familles entières et obligeait les nobles à demander l'aumône au coin des rues. Le masque protégeait de toutes les hontes.  

    Suite à des débordements,

    le carnaval fut interdit durant de nombreuses années. 

     

    Le carnaval de Venise réapparut à la fin des années 1970, mais l'esprit n'est plus le même. Autrefois on se déguisait pour oublier les réalités, maintenant il sert à relancer le tourisme. 

     

    Actuellement le carnaval de Venise dure douze jours  

    avant le Mardi-Gras. 

    La cité est envahie par les touristes venus du monde entier et se transforme en une scène de théâtre baroque  avec étalage de costumes tous plus magnifiques les uns que les autres. Partout dans la ville sont proposés des défilés, des spectacles, des bals, des ateliers de maquillage.

    Au soir du Mardi-Gras, c'est l'apothéose quand la foule des masques se retrouve sur la place Saint Marc pour le grand bal. 

     

    Bas les masques


    votre commentaire
  •  


    1 commentaire
  •  

    L'intelligence au service du moindre effort

     

     

     

    Explication : Il ne suffit pas de posséder pour être intelligent.

     


    votre commentaire
  • Ce drone s'est approché un peu trop près des tigres qu'il filmait

    INSOLITE - La réserve de Heilongjiang en Chine utilise des drones pour garder ses tigres en forme, mais les exercices de ces grands félins ne se déroulent pas toujours bien. Ces animaux qui aiment chasser peuvent tout simplement confondre la machine avec un volatile et le prendre en chasse.

    C'est ce qui s'est passé dans cette réserve chinoise, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article ci-dessous. Attirés par le drone descendu à leur hauteur pour les inciter à courir, les tigres ont fini par attraper la machine pour en faire leur déjeuner. Et leur déjeuner s'est rapidement mis à fumer après quelques coups de canines acérées.

     

     

     


    votre commentaire
  • Déjà célèbre grâce à plusieurs livres comme « Underwater Dogs » ou « Underwater Puppies », dans lesquels il dévoilait des photographies hilarantes de chiens et de chiots sous l’eau, Seth Casteel vient de publier son dernier ouvrage, intitulé « Pounce », composé de 80 photographies de chatons qui bondissent dans les airs. Les photos de ce recueil sont prises d’une telle manière qu’on a vraiment l’impression que les chats volent dans les airs.  

    Ce petit livre amusant avec d'adorables chatons a été réalisé pour une  bonne action ! En effet, les chats sur les photos, issus de refuges aux Etats-Unis et au Canada, ont tous été adoptés après la publication de celui-ci ! 

     

     

    Ce recueil rassemble plus de 80 photos,

    voici un petit aperçu de celles-ci ! 

     

     


    1 commentaire
  •  

    Illustrations de Pascal Campion

     

    J'ai aimé ce tracé, j'ai adoré .....  ces "ouvertures"


    votre commentaire
  • Depuis quelques jours des abris pour chats fleurissent

    dans la ville de Montpellier.

     

    Maîtriser efficacement et éthiquement les populations de chats errants est une véritable responsabilité pour les maires.

    Grâce à un partenariat avec la Fondation 30 Millions d’Amis, la ville de Montpellier – comme 750 autres municipalités –

    s’y est attelée avec succès, sans recourir à l’euthanasie

     

    Durant ces dernières semaines, les chats libres de Montpellier ont vu fleurir des petits abris sur leur territoire. Grâce à la Fondation 30 Millions d’Amis et à l’engagement de la mairie de la capitale héraultaise, les félins auront des petites cabanes pour se réfugier et manger.

     

    Ce sont les bénévoles des associations Les Patounes du Cœur et l’Ecole du chat qui gèrent au quotidien les installations. Chaque jour, ce sont les équipes des deux associations montpelliéraines qui se relaient pour remplir les nombreuses gamelles des matous.

    Une convention couronnée de succès

    La convention proposée par la Fondation 30 Millions d’Amis aux municipalités permet d’organiser des campagnes de stérilisation et d’identification des chats sans propriétaire (et éviter ainsi l’euthanasie) dans le but de stabiliser la population féline, tout en permettant qu’elle continue de jouer son rôle de filtre contre les rats, souris… 

    Depuis la mise en place de ce partenariat en 2013, la Fondation 30 Millions d’Amis totalise 750 engagements avec les municipalités et soutient financièrement 257 associations de protection des chats libres dans toute la France.

    L’engagement de Montpellier

    En 2014, la ville de Montpellier a reçu le Ruban d’Honneur de la Fondation 30 Millions d’Amis, prix qui distingue les communes qui s’engagent concrètement en faveur de la cause animale. 

    Dès 2002, à travers la commission « Animal en Ville »,  cette municipalité a harmonisé la cohabitation entre les Montpelliérains et les animaux. Dans le cadre de sa politique en faveur de la gestion de l'animal, elle organise chaque année une journée spéciale dédiée aux petits animaux de compagnie et propose 21 espaces canins à la disposition des maîtres ainsi que des balades d’éducation canine collectives. En 2016, elle occupait la 1ère place du palmarès des villes « où il fait bon vivre chien » établit par le magazine 30 Millions d’Amis, devant Toulouse et Nice.

     

    Source : 30 Millions d'Amis

     

    Donner l'exemple


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires