• Abominable

     

    Chasse aux trophées :

    l'Afrique du Sud veut légaliser l’exportation de carcasses de lions en Asie.

    Tristement connue pour ses élevages de grands félins destinés à être tués par de riches touristes, l’Afrique du Sud veut légiférer en faveur de l’exportation annuelle de 800 squelettes de lions vers l’Asie.

     

    « L'Afrique du Sud, pour inspirer de nouvelles manières d’agir », affiche le slogan touristique du pays. Une promesse funeste pour les lions du pays. Le gouvernement, qui met régulièrement en avant son investissement pour la cause des animaux sauvages, a pourtant déposé une demande à la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, aussi appelée Convention de Washington, NDLR) pour instaurer un quota d’exportation de squelettes de lions vers l’Asie : 800 cadavres pourront ainsi annuellement voyager en toute légalité.

    Des lions « rentables » de leur naissance à leur mort

    On dénombre officiellement 8000 lions d’élevage en Afrique du Sud. Elevés comme du bétail, ces jeunes fauves sont séparés de leurs mères - utilisées uniquement pour la reproduction - à l’âge de 10 jours pour être exposés aux touristes qui pourront les caresser et poser à leurs côtés pour des photos. Une fois adultes, ils serviront à la chasse en boîte : de riches « chasseurs » en quête de trophées payent de fortes sommes pour les abattre dans des enclos. Habitué à l’homme, l’animal ne tente pas de s’échapper. Très souvent, les carcasses sont ensuite revendues illégalement en Asie pour leurs os. Là-bas, elles sont utilisées dans l’industrie pharmaceutique pour l’élaboration de produits aux pouvoirs de guérison supposés. A l’origine, ces médicaments étaient réalisés avec des os de tigres mais l’espèce étant en voie d’extinction, le marché s’adapte et ils sont remplacés par les lions.

    Une menace pour la population de lions sauvages

    Si la demande de l’Etat Sud-africain est adoptée, sa mise en place fera peser une grande menace sur les lions sauvages.

    « On sait qu’aujourd’hui, près d’un millier de carcasses de lions sont exportées illégalement vers le Vietnam pour leurs os. Si ce commerce devient légal, ce seront 800 squelettes qui s’ajouteront à cette fraude. La revente des os de lions sauvages est plus attractive que l’élevage lui-même… Le braconnage sera donc favorisé », explique Julie Lasne, éthologue et responsable France de CACH (Campaign Against Canned Hunting, autrement dit Campagne contre la chasse en boîte, NDLR).

    L’Afrique du Sud compte officiellement 2 500 lions sauvages et l’on en dénombre à peine 14 000 sur tout le continent africain.

    Source : 30 MILLIONS D'AMIS

     

    Chasse en boîte, les trophées de la honte

    Abominable

    Curieusement BB ou d'autres personnes ne sont pas mobilisées sur le sujet .....

    J'ai du mal à y croire !

     

     

     

     

    « Top chefAphorismes »

  • Commentaires

    1
    Marie-Claude
    Jeudi 26 Octobre à 15:25

    Les droits de l'homme oui, beaucoup de nations travaillent à les défendre, mais les droits des animaux c'est pour quand ?  Un peu d'intelligence et de coeur pour comprendre qu'ils ont un droit de vivre sur terre autant que les hommes. A quoi servent toutes ces Conventions Internationales et Cie on se le demande ... Cette histoire est révoltante à vous rendre malade !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :