• Douce nuit

    Aile de la nuit

    Nuit, déroule ton aile immense
    Sur les foyers de la cité,
    Pour que les hommes éreintés
    S’endorment dans ta bienveillance.

    Étends ton voile de silence
    Sur la ville, afin d’abriter
    Les rêves forts d’une gaieté
    Prompte à éteindre les souffrances.

    Drape les esprits survoltés
    Dans ton berceau de volupté
    Fleuri de tendres confidences.

    Pose au firmament quantité
    D’astres, avant que ne s’élance
    U
    n soleil lourd d’indifférence.

    Patricia Guenot

     

    Bonne nuit VALOU

    « NOIREn forme et en musique »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :