• Met de l'huile

     

    Les huiles végétales super riches en oméga-3

     

    L’huile de colza est considérée par de nombreux nutritionnistes comme le complément idéal de l’huile d'olive.

    Elle est riche en acides gras mono-insaturés (principalement oméga-9) et source d’oméga-3, sans pour autant contenir trop d’oméga-6 (généralement excédentaires dans la diète occidentale).

    L’huile de colza vierge première pression à froid biologique est la meilleure option, mais tout le monde n’aime pas son goût très particulier. On peut donc opter pour d’autres huiles, encore plus riches en oméga-3. Ainsi ou pourra continuer à consommer très majoritairement de l’huile d’olive et compléter avec de très petites quantités d’huile super riches en oméga-3.

    L’huile de cameline

     

    Douée de vertus très puissantes aussi bien pour l'alimentation, que pour la cosmétique et la diététique, quelle est donc cette huile aux mille et une promesses ? On part ensemble à sa découverte !

     

    Origine de l'huile de caméline

     

    La cameline, également appelée "petit lin" ou "sésame d'Allemagne", c'est une plante de la famille des brassicaceae (crucifères, famille des choux notamment), originaire d'Europe du nord et d'Asie centrale. C’est justement à cause de l’appartenance à cette famille qu’elle possède un goût très prononcé (goût faisant penser à l’asperge). 

    On se servait autrefois de sa paille pour couvrir le toit des maisons ou pour chauffer les fours à pain. Son huile servait en savonnerie à la place de l'huile de lin.

    Bon à savoir : cultivée en France de manière importante aux époques grecque et romaine, la cameline a vu son utilisation restreinte au Moyen Âge, pour finir par tomber dans l'oubli au siècle dernier.

    L'intérêt porté de nouveau à la cameline provient d'études en nutrition réalisées chez l'homme montrant la nécessité de rééquilibrer les apports en acides gras et particulièrement ceux en oméga-3.

    L'huile de caméline est composée des éléments suivants :

    ·         Acide linoléique AL (oméga 6) : environ 20% ;

    ·         Acide alpha-linolénique AAL (oméga 3) : environ 40% ;

    ·         Acide oléique ;

    ·         vitamine E (un antioxydant naturel).

    La teneur deux fois moindre en oméga-3 (que la majorité des français consomme en excès) équilibre le rapport oméga-6/oméga-3 dans l'huile de caméline, ce qui est extrêmement favorable à l'organisme.

    Bon à savoir : plusieurs études montrent que le rapport AL (oméga-6)/AAL (oméga-3) devrait être au maximum égal à 5. On a récemment constaté que la concentration en AAL est par exemple 3 fois supérieure dans le régime crétois que dans le régime Hollandais.

    Bienfaits de l'huile de caméline sur l'organisme

    Pour ses bienfaits sur l'organisme, on donne 20/20 à l'huile de cameline, qui affiche 4 fois plus d'oméga-3 que l'huile de colza, elle-même mise en avant depuis des années sur ce point.

    De cette propriété de l'huile de caméline découle son réel effet bénéfique sur la santé. Voici ses principales vertus :

    ·         elle fluidifie le sang ;

    ·         elle limite l'encrassement des artères ;

    ·         elle prévient les risque cardio-vasculaires ;

    ·         elle régule le transit intestinal ;

    ·         elle protège l'activité cérébrale et rétinienne ;

    ·         elle limite le stockage des graisses dans l'organisme, et intervient ainsi dans la prévention de l'obésité.

    Bon à savoir : en utilisation externe, l'huile végétale de cameline s'utilise sous forme d'huiles et de baumes pour les soins du corps. Elle est excellente en soin anti-âge, en crèmes pour le visage et le corps, mais aussi en après-shampoing et en masque capillaire.

    À qui conseiller l'huile de caméline ?

    Cette huile d'une belle couleur jaune d'or peut être recommandée à toute la famille, en alternance avec les autres huiles d'assaisonnement, du type huile de lin, de noix ou de colza.

    D'une façon plus précise, elle peut être préconisée aux personnes :

    ·         ayant un terrain à risque cardiovasculaire ou suite à un infarctus ;

    ·         souffrant de diabète non insulinodépendant (diabète de type II), ou d'insulino-résistance (pré-diabète) ;

    ·         asthmatiques, ou souffrant de pathologies inflammatoires diverses ;

    ·         végétariennes, ou ne consommant pas de poisson.

    Soyez prévenus cependant que si la cameline a un défaut, c'est son prix qui reste assez élevé, du fait de la rareté de sa graine et de son rendement en huile plus faible que celui des autres graines.

    Bon à savoir : l'huile de caméline, tout comme l'huile de lin, de noix ou de colza, est une huile très fragile qui ne supporte pas la cuisson. Il est d'ailleurs recommandé de la garder au frais pendant toute la durée de sa consommation.

     

    L’huile de lin

    L’huile de lin est encore plus riche en oméga-3 que la cameline : 54% d’ALA en moyenne.  Sa teneur en oméga-6 (LA) est de 14%, ce qui fait que le rapport entre oméga-6 et 3 est très faible : 0,26. Avec seulement 2/3 d’une cuillère à café, les apports journaliers en ALA sont couverts. Le problème de l’huile de lin est sa faible stabilité. Elle rancit vite pour deux raisons : premièrement elle contient beaucoup d’oméga-3, et deuxièmement, elle contient peu de vitamine E (qui prévient l’oxydation). L’huile de cameline est meilleure sur ce point puisqu’elle possède 78mg de vitamine E pour 100ml contre seulement 6mg/100ml pour l’huile de lin.

     

    Conservez toutes ces huiles au réfrigérateur pour ralentir leur oxydation

     (donc dans l’obscurité et au froid).

     

     

    Ces huiles sont bénéfiques pour nos amis

     chats et chiens.

     ( Une cuillère à café mélangée à leur nourriture, éviter de donner de l'huile à un chat ou un chien avec un compte-goutte (ou une seringue), car l'huile administrée de cette manière peut se retrouver dans le larynx et entrainer un étouffement de votre animal.

     

     

    « AdopterDonne moi ma chance .. »

  • Commentaires

    1
    Marie.claude
    Jeudi 11 Mai à 19:00

    Ce nom de caméline m'était inconnu, on apprend beaucoup par ce blog, peut-être trouve-ton cette huile dans  certaines boutiques "bio". J'avais l'habitude de donner parfois de l'huile de paraffine à mon chat avec une seringue ce que je ne recommencerai pas. (c'est la seule manière de lui faire avaler ce qu'il ne veut pas)

    2
    VALOU34
    Jeudi 11 Mai à 20:07

    Effectivement, on trouve l'huile de CAMELINE dans les magasins Bio, par exemple la vie claire, c'est un très bon complément alimentaire car très riche en oméga 3, mais certains chats n'aiment pas le goût de certaines huiles et en période de perte de poils, un complément de produit gras en petite quantité quotidiennement est conseillé, comme un petit morceau de beurre ou une petite cuillère à café d'huile mélangée à la nourriture (mon chien Pilou âgé de 13 ans prend facilement de l'huile de Cameline avec quelques paillettes de levure de bière, son poil est brillant et il n'a pas de problème de constipation) ou CATMALT pour les chats difficiles (de chez DECHRA, en pharmacie) cette prise quotidienne (une petite noisette) peut permettre d'éviter l'occlusion intestinale chez les chats à poils longs et cela facilite l'évacuation des selles. 

    Moi aussi, smileje prends quotidiennement  une cuillère à soupe d'huile de cameline parfois mélangée à l'huile d'olive, son petit goût d'asperge ne me déplait pas, il faut toujours rajouter l'huile en toute fin de cuisson pour qu'elle garde tous ses bienfaits.

    3
    Marie.claude
    Vendredi 12 Mai à 10:47

    Merci de tous ces renseignements qui pour moi sont très précieux. Cela me surprend que Pilou cet adorable petit chien si joueur ait déjà 13 ans, il a une petite frimousse de jeune chien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :