• Pelotes de laine

     

     

     

     

    Les coussinets des chats ou encore appelés pelotes

     

     

    Si vous pensez que les pattes de votre chat sont comme vos pieds, seulement destinées à lui permettre de se tenir debout, vous vous trompez ! 

    Ces mignons petits coussinets aux griffes acérées, qui permettent aux félins d'être les excellents prédateurs que nous connaissons, cachent bien des secrets.  

    Parmi eux, voici 5 choses à savoir ! 

     

    1 - Les chats marchent sur la pointe des pieds

    Votre chat est un marcheur digitigrade, c'est-à-dire qu'au lieu de marcher sur ses talons et la pointe des pieds comme nous le faisons, il se déplace sur la pointe des pieds et des doigts.

    Grâce à cette façon de marcher, la petite taille de ses pattes et la douceur de ses coussinets, il se mue silencieusement, et rapidement, et ce sur n'importe quel type de terrain.

     

     

    2. Des coussinets à la fois protecteurs et sensibles

    Les coussinets des chats leur offrent une excellente protection leur permettant de ne pas se blesser lorsqu'ils se déplacent sur un terrain accidenté.

    Toutefois, ils ne constituent pas une bonne isolation contre les températures extrêmes. Un compromis qui contribue à faire des félidés des chasseurs efficaces.

    Les coussinets sont très sensibles. Dotés de récepteurs tactiles, ils permettent au chat d'évaluer la texture, l'emplacement, et la vivacité de sa proie, mais aussi de déterminer très rapidement la température d'une surface.

     

     

    3 - Un moyen de transmettre des messages

    Les chats sont dotés de glandes coincées entre leurs coussinets, et celles-ci sécrètent une huile parfumée que les autres matous peuvent détecter. Lorsqu'un chat griffe une surface, qu'il s'agisse d'un arbre, un meuble, ou de votre canapé,  il y dépose un peu de son odeur. Un parfum laissé comme un message indiquant son passage...

    4 - Les chats transpirent à travers leurs pattes

    Peut-être avez vous déjà remarqué, sur la table d'examen du vétérinaire par exemple, des petites traces de pattes humides. Celles-ci ont été laissées par la sueur de votre chat.

    Les glandes sudoripares, ou sudorales, qui sécrètent la sueur sur les coussinets des chats, sont présentes pour aider l'animal à maintenir une température corporelle équilibrée.

    Mais lorsqu'un chat est très anxieux, ces glandes deviennent hyperactives.

     

     

     

    5 - Des coussinets aussi colorés que la fourrure

    Le pigment qui colore la fourrure des chats

    détermine également la couleur de sa peau.

    Ainsi, si vous regardez les coussinets des pattes de votre chat, vous constaterez qu'ils sont  généralement de la même couleur que son pelage

     

     

     Les chats noirs sont dotés de coussins noirs, les chats gris de coussins grisâtres, et quand il s'agit de chats multicolores, tout est permis ! 

     

     

    Structure des pattes et coussinets du chat

    Le chat repose sur 4 doigts que ce soit aux pattes avants ou arrières, mais les pattes antérieures ont un cinquième doigt en retrait qui ne repose pas sur le sol et sert à maintenir les proies. Chaque doigt a un coussinet et une griffe rétractile :

    • Sur la patte avant : 5 coussinets digitaux, un coussinet central palmaire qui couvre les métacarpes (ensemble des os formant la structure de la paume des mains) et un coussinet carpien, petite pelote située quelques centimètres plus haut.
    • Sur la patte arrière : 4 coussinets digitaux et un coussinet central qui couvre les métatarses (ensemble d'os formant la structure du pied).

     

    Le coussinet est composé ainsi :

     

    • L’épiderme des coussinets du chat, dépourvu de poil, est plus épais que la peau du corps. Il est composé de plusieurs couches dont la couche cornée qui est constituée de nombreuses strates de cellules mortes kératinisées.
    • Le derme est riche en récepteurs sensoriels : tactiles, thermiques et nociceptifs (ils déclenchent la douleur).
    • Le tissu sous-cutané est un tissu adipeux qui permet au coussinet de jouer un rôle d’amortisseur de chocs et d'isolant thermique. C'est le siège des glandes sudoripares apocrines. Les glandes sudoripares sont innervées par le système nerveux sympathique (responsable des comportements autonomes qui préparent à l'action).
    • En cas d’émotions désagréables, le chat transpire des pieds et émet des signaux chimiques.
    • Entre les coussinets, il y a des glandes sudoripares apocrines et sébacées qui secrètent des phéromones servant à marquer le territoire, et entrant dans la communication des émotions.


     

     

    « Coup de vent Pixar »

  • Commentaires

    1
    Marie.claude
    Dimanche 30 Octobre 2016 à 15:37

    Documentaire très technique et combien intéressant ! (Rien à voir mais cela m'amuse beaucoup quand mon chat fait la glissade sur plusieurs mètres sur le parquet vernis).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :