•  

     

    Un jour, un vieux chien  part à la chasse aux papillons, et s'aperçoit qu'il s'est perdu. 
    Errant au hasard en tentant de retrouver son chemin, il voit un jeune léopard courir vers lui avec l'intention visible de faire un bon repas. 
    Le vieux chien pense : "Oh, oh! Je suis vraiment dans la m...., là !" 
    Remarquant les quelques os d'une carcasse qui traîne sur le sol à proximité, il se met aussitôt à mâcher les os, tournant le dos au léopard qui approche.  

     

     

     

     

    Quand celui-ci est sur le point de lui sauter dessus, le vieux chien s'exclame haut et fort :

    "Ouais, ce léopard était vraiment excellent ! Je me demande s'il y en a d'autres par ici ?" 
      En entendant cela, le jeune léopard interrompt son attaque en plein élan, il regarde le chien avec effroi, et s'enfuit en rampant sous les fourrés. 
      "Ouf !", soupire le léopard, "c'était tout juste. Ce vieux chien a failli m'avoir !" 
      Cependant, un  singe, qui avait observé toute la scène d 'une branche d'arbre à proximité, se dit qu'il pourrait mettre à profit ce qu'il sait en négociant avec le léopard et obtenir ainsi sa protection. 
    Il part donc le rattraper, mais le vieux chien, le voyant courir à toute vitesse après le léopard, réalise que quelque chose doit se tramer.

     Le singe rattrape le léopard, lui dévoile le pot aux roses, et lui propose un marché. 
      Le jeune léopard est furieux d'avoir été trompé : "Viens ici le singe, monte sur mon dos, et tu vas voir ce qui va arriver à ce petit malin !" 
      Le vieux chien voit le léopard accourir avec le singe sur son dos et s'inquiète : "Que vais-je faire maintenant ?" 
      Mais au lieu de s'enfuir, le chien s'assied dos à ses agresseurs, faisant semblant une fois de plus de ne pas les avoir vus, et juste au moment où ils arrivent à portée de voix, il s'exclame :

    "Où est donc ce foutu singe ? ça fait une heure que je l'ai envoyé me chercher un autre léopard !"

    Morale de cette histoire :
       
    On ne plaisante pas avec les vieux de la vieille. L'âge et la ruse arriveront toujours à triompher de la jeunesse et de la force...!!
     
    L 
    'astuce et l'esprit viennent seulement avec l'âge et l'expérience.... 

     

     


    votre commentaire
  • Il y a un spectacle plus grandiose que la mer ;

    C'est le ciel. 

    Il y a un spectacle plus grandiose que le ciel ;  

    C'est l'intérieur de l'âme. 

    Victor hugo 

     

    Toiles de Shelagh Duffett

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les couleurs de la vie 

     

    La vibration des couleurs

    et comment elles agissent sur vous. 

    Savez-vous que les couleurs sont des énergies ? 

    La couleur reste une énergie, une vibration qui agit au même titre que le son ou la musique.  

    Selon les couleurs que vous avez dans votre salon ou votre chambre,

    vous vous sentirez différemment. 

     On sait par exemple que le rouge provoque l’excitation

    et que c’est une couleur qui est évitée dans les lieux de travail,  

    ceci afin d’éviter les risques de déconcentration et d’agressivité chez les employés.

    Les couleurs jouent sur votre moral. 

    L’expression « Avoir les idées noires » est très éloquente. 

    Le noir et les nuances de gris ont tendance à déprimer.

    Le bleu a tendance à apaiser.  

     

     

    Le bleu : 

    Comme le ciel bleu ou la mer qui ouvre les horizons, le bleu et ses nuances (turquoise, cyan…) est une couleur étroitement liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité. C'est l'une des couleurs préférées des Occidentaux : en effet, elle est omniprésente autour de nous. Le bleu est l'écho de la vie, du voyage et des découvertes au sens propre et figuré (introspection personnelle). Comme l'eau qui désaltère, le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. Le bleu est symbole de vérité, comme l'eau limpide qui ne peut rien cacher.  

    Le rouge :  

    Le rouge est sûrement la couleur la plus fascinante et ambiguë qui soit. Elle joue sur les paradoxes, anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour / colère, sensualité / sexualité, courage / danger, ardeur / interdiction… Cette couleur remue les sentiments sans aucun doute. Elle s'impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d'une certaine manière rassurante et enveloppante. D'un autre côté, on l'associe au sang, à l'enfer et à la luxure. Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférent et c'est là toute sa force : elle remue les passions, qu'elles soient positives ou négatives. 

     

    Le jaune : 

     

     

    Nulle couleur n'est plus joyeuse que le jaune. Couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle permet d'égayer un univers et de le faire rayonner. Il est vrai que le jaune est une couleur chaleureuse et stimulante. Tout comme le soleil qui diffuse ses rassurants rayons porteurs de vie sur terre, le jaune est la couleur de la vie et du mouvement. Pourtant, derrière cet aspect joyeux, le jaune peut parfois se révéler négatif. Associé aux traîtres, à l'adultère et au mensonge, le jaune est une couleur qui mêle les contrastes. Le jaune pâle contrairement au jaune vif s'écarte de ce chemin régénérateur pour plutôt pointer la maladie, la morosité et la tristesse. Le jaune est également associé à la puissance, au pouvoir et à l'ego (c'était la couleur de l'Empereur de Chine). On retiendra avant tout que le jaune est la couleur de l'ouverture et du contact social : on l'associe à l'amitié et la fraternité ainsi qu'au savoir.  

     

    L'orange : 

    Cette couleur ne porte pas ce nom pour rien (confère l'orange : le fruit). C'est une couleur tonifiante et piquante qui insuffle partout où elle passe une dose de bonne humeur. On l'associe souvent à la créativité et à la communication, car il est vrai qu'elle est porteuse d'optimisme et d'ouverture d'esprit. Très à la mode durant les années sixties avec le mouvement hippie, mise de côté injustement à la fin du XXe siècle, l'orange recommence à avoir la côte ! Elle est avec le jaune la couleur de la bonne humeur et de dynamisme, il ne faut donc pas se priver de l'utiliser. Avec parcimonie cependant ; c'est une couleur très vive qui doit être utilisée à petite dose ou nuancée avec des teintes proches comme le rouge ou le jaune. 

    Le vert : 

    C'est sûrement la couleur la plus présente dans la nature. Associé à juste titre au monde végétal qui est son plus digne représentant, le vert est une couleur apaisante, rafraîchissante et même tonifiante. Dans la culture occidentale, on l'associe à l'espoir et à la chance. Cependant, cette couleur parfois être porteuse d'échecs et d'infortune. Elle est notamment bannie des théâtres : Molière serait mort sur scène en portant un vêtement de cette couleur. Le vert est également associé aux hôpitaux et aux pharmacies qui l'ont repris dans leur logo.  

     

     

     Le violet :

    Le violet est une couleur à double tranchant : étonnement, on l'aime ou on ne l'aime pas. Il semble ne pas y avoir de demi-mesure psychologique la concernant. Pourtant, derrière son allure électrique, le violet est la couleur de la douceur et du rêve. C'est pourquoi d'ailleurs on la raccroche à la mélancolie et à la solitude. Le violet est la couleur par excellence des rêveurs, des personnes spirituelles plutôt que matérielles. Elle a des vertus apaisantes sur les esprits ; elle permet de calmer certaines émotions, de réfréner des colères ou des angoisses… L'une de ses nuances, le mauve, accentue encore plus ce côté rassurant et serein

    Le rose : 

    Elle est couleur de séduction, de romantisme et de féminité. Que ce soit du rose bonbon, du rose pâle, ou du fuchsia, le rose est une couleur dynamique ponctuée d'une pointe de délicatesse on ne peut plus féminine. Jonglant sur le côté femme-enfant, le rose et ses nuances ont un côté séducteur qui ne tombe jamais dans l'excès (érotisme…). Cette couleur reste donc plutôt bon-enfant. On l'associe également à la tendresse et au bonheur, comme d'ailleurs le rappelle si bien l'expression " voir la vie en rose ". 

     

    En réalité, chaque couleur émet une vibration et celle-ci est reçue différemment selon les personnes, selon leur vécu, leur sensibilité et leurs problèmes. Si une couleur vous dérange par exemple, c’est peut-être qu’il y a encore en vous des blocages ou des blessures que vous n’avez pas vraiment regardés… 

    Toutes les couleurs ont leurs propriétés thérapeutiques.  

    On parle de thérapie par la couleur ou de chromathérapie.

     

    Observez quels sont les couleurs dominantes chez vous,

    dans votre appartement ou dans votre maison.  

    Regardez comment vous avez tendance à vous habiller.  

    Ensuite essayez de déterminer quelles influences ces couleurs dominantes peuvent avoir sur vous.  

    Vous pouvez vous livrer à un petit exercice avec des feuilles de couleur. 

    Prenez une feuille, mettez-là juste devant vous à 30 ou 40 centimètres de vos yeux et regardez-la pendant 5 ou 10 minutes. Ensuite, notez ce que vous ressentez. 

    Faites la même chose avec les autres à tour de rôle, et pour chacune des couleurs, notez ce qu’elles éveillent comme émotions, ce qu’elles déclenchent en vous. 

     Vous comprendrez peut-être ensuite le pourquoi de ces couleurs dominantes dans votre environnement et vous pourrez réajuster en faisant les changements qui s’imposent. 

     

     

    Un peu de bonne humeur avec la célébre chanson 

    Love is all - Roger Glover and the butterfly ball  

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    ILLUSTRATIONS DE NATHALIE JOMARD


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    L'odyssée des félins,

    un merveilleux documentaire à voir en écran agrandi !

     


    1 commentaire

  • votre commentaire
  •  

     

    Le chat des sables (Felis margarita), ou chat du désert, est un petit chat sauvage  vivant dans les zones désertique d'Afrique. Ce félin appartient au genre Felis. Victor Loche fut le premier à décrire le chat des sables en 1858 à partir d'un spécimen trouvé dans le Sahara.

     

     

    Cette espèce se rencontre dans 3 domaines distincts du monde : le désert du Sahara de l'Afrique dans les pays de l'Algérie, le Niger et le Maroc, à travers la péninsule arabique, et des parties de l'Asie centrale, y compris le Turkménistan, l'Iran, le Pakistan et l'Afghanistan.

     

    Le chat des sables est l'une des seules espèces de félins que l'on trouve principalement dans le vrai désert. Son habitat se trouve dans les déserts caillouteux et sablonneux au climat aride, en particulier parmi la végétation clairsemée. 

     

    Ses pattes courtes, son petit corps rond en font l’une des plus petites espèces de félins. Sa large tête est de forme triangulaire parfaitement proportionnelle surmontée de deux grandes oreilles lui permettant d’être à l’affut des moindres mouvements et des appels de ses futures proies alentour. Sa fourrure dense le protège, l’isole de la chaleur y compris au niveau des coussinets des pattes (recouverts de poils épais) car au Sahara en journée la température du sable à la surface peut atteindre plus de 120*C.

     

    Le pelage du chat des sables varie du brun jaunâtre au gris terne. La fourrure présente des lignes de vagues sur ses membres et plusieurs anneaux noirs près de la pointe de sa queue noire. Une série de traits rouges sombres s'étendent du coin de l'oeil jusque sur les joues. Les motifs visibles sur le pelage varient entre les six sous-espèces existantes.

     

    ÉVOLUTION 

    Le chat des sables partage un ancêtre commun avec les 4 autres félins appartenant au genre Felis : le chaus, le chat à pieds noirs, le chat sauvage et le chat domestique. Des travaux effectués sur l'ADN en 2006 et 2007, sur les chromosomes sexuels et l'ADN mitochondrial sur toutes les espèces de félins, conjugués à des recherches paléontologiques, ont révélé que la lignée du chat domestique a vraisemblablement divergé il y a 3,4 millions d'années, au Pliocène, dans les déserts et les forêts denses du bassin méditerranéen. 

     

    NOURRITURE 

    Le chat des sables est un prédateur nocturne dont le régime alimentaire se compose essentiellement de rongeurs, de lézards, d'insectes, de gerbilles et de gerboises. 

    Cette espèce est aussi connue pour être un chasseur de serpents très efficace, s'attaquant même aux vipères venimeuses. Ils sont considérés comme des opportunistes qui prennent ce qu'ils peuvent trouver dans leur habitat aride. Les proies fournissent l'eau nécessaire qu'il a besoin pour survivre dans des endroits où il y a peu d'eau. 

     

                                                         REPRODUCTION    

    Le chat des sables en captivité se reproduit plus d'une fois par an. Dans la nature, les saisons de reproduction dépendent de l'endroit. Dans les déserts du Sahara, la saison de reproduction commence en janvier et se termine en avril. Au Turkménistan, la saison commence courant avril. Au Pakistan, la saison de reproduction dure de septembre à octobre. Les différences peuvent être dues au climat ou à la disponibilité des ressources. 

     

    Après une période de gestation de 59 à 63 jours, la femelle met au monde une portée de 2 à 4 chatons. Bien qu'ils n'atteindront pas leur maturité sexuelle avant l'âge de 9 à 14 mois, ils sont déjà indépendants à 6 ou 8 mois. Cette maturité rapide est un trait avantageux dans leur environnement hostile. 

    L'espérance de vie du chat des sables en captivité est de 14 ans. Dans la nature, la durée de vie est de 13 ans environ, mais le taux de mortalité des jeunes est élevée. 

     

    COMPORTEMENT

                                             

    Le chat des sables n'est pas un bon grimpeur, dans la mesure où cette capacité lui sert très peu. Pour échapper aux prédateurs ou à la chaleur, il creuse des trous profonds dans le sable. Il est connu pour s'allonger sur le dos en dehors de son terrier pour évacuer la chaleur interne. Les terriers sont partagés avec d'autres individus.

    Le chat des sables est généralement nocturne, bien que la sous-espèce vivant au Pakistan soit nocturne en été et actif à l'aube et au crépuscule en hiver.

    Comme il y a très peu d'eau stagnante disponible dans l'habitat du chat des sables, il doit obtenir toute l'eau contenue dans leurs proies, d'une manière similaire au chat à pieds noirs d'Afrique du Sud.

     

    MENACES

    Les principales menaces dont doit faire face le chat des sables sont la destruction de son habitat par l'homme et le déclin des populations de ses proies. La chasse sportive fait également des dégâts parmi les populations dans la mesure où il aime s'exposer au soleil sur les rochers pendant la journée et n'est pas farouche ce qui fait d'eux des proies faciles.

    La docilité du chat des sables en faisait un animal domestique pendant les années 1960. Les individus mourraient nombreux en captivité. En raison de la nature incontrôlée de ce commerce, cela a provoqué une baisse drastique des populations. D'autres menaces localisées comprennent l'introduction des chats et des chiens sauvages et domestiques, qui peuvent entrer en concurrence et transmettre des maladies.

    Les prédateurs du chat des sables sont les serpents, les chacals et les hiboux.

     

    STATUT ET CONSERVATION

    Dans l'ensemble, le chat des sables est le moins menacé des chats sauvages d'Afrique. Il est inscrit en Annexe II de la CITES et dans la catégorie Quasi menacé (NT) sur la Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN en raison de l'inquiétude suscitée par un potentiel déclin des populations.

    Le chat des sables vit dans un certain nombre de zones protégées au travers de son aire de répartition. La chasse est également interdite dans plusieurs pays tels que l'Algérie, l'Iran, Israël, le Kazakhstan, la Mauritanie, le Niger, le Pakistan et la Tunisie. L'inscription de cette espèce en Annexe II de la CITES la protège et règlemente tout échange ou commerce de ce félin.

     

     

     

    Chats des sables


    votre commentaire
  •  

    Forte amende en cas de vente de fruits

    et légumes non autorisés par Bayer et consorts ! (Vidéo)

    Notre approvisionnement en fruits et légumes est régie par quelques semenciers qui font le loi en la matière !

    Défendons notre biodiversité !

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires