•  

     

    Extrait  du mimi   livre "CHATGESSE"  La voie de la paix intérieure


    votre commentaire
  •  

    JARDINS DE NOVEMBRE

     

    La brume s'échevèle au détour des allées ,

    Un souvenir épars s'attarde et se recueille,

    Il flotte une douceur de choses en allées

    Un songe glisse en nous, comme un pas sur les feuilles

    Les jardins de Novembre accueillent vos amours,

    Ô jeunesse pensive, Ô saison dissolvante,

    Les grands jardins mélancoliques et qui sentent

    La fin, la pluie - odeurs humides de l'air lourd,

    De choses mortes qui reournent à la terre.

     

    Iris mauves aux parfums âcres, aux tiges pâles,

    Ployés un peu, et qui se fanent, solitaires,

    Et laissent tristement pendre leurs longs pétales

    Transparents, trop veinés, trop fins - comme une lèvre

    Dont les baisers ont bu le sang et la tiédeur, (...)

     

    Louis Chadourne (1890-1925)

     

     

    Quand novembre aura fleurs nouvelles, morte saison sera cruelle !

     


    votre commentaire
  •  

    La nuit d'halloween...


    Trente et un octobre, il est minuit tapant,
    C'est le grand bal des morts vivants.
    Tous les zombies sortent de terre,
    Cliquetis d'os, lambeaux de chairs.


    En monstres encapuchonnés,
    Les enfants se sont transformés,
    Sonnant aux portes, menaçants,
    Pour recevoir quelques présents.

    La citrouille clignote des yeux,
    Tout en poussant des cris affreux,
    D'immenses toiles d'araignées,
    Pendent aux arbres dépouillés.

    Un vent glacial souffle les feuilles,
    Des fantômes hantent les cercueils,
    Des chauves-souris tournent en rond
    Sur l'astre lunaire moribond.


    Et c'est le sabbat des sorcières
    Sur leur balais en bandoulières,
    Les âmes damnées des vampires,
    Déchirant l'air de leurs soupirs...

    ... L'enfer d'halloween disparaît,
    Enfin voici l'aube qui naît,
    Les anges arrivent aériens,
    Pour fêter ce jour de Toussaint.

    Alphonse Blaise.

     

     


    1 commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • Qui était Victor Hugo?

     

    Géant de la littérature, père de héros comme Jean Valjean, Quasimodo, Cosette ou Esmelralda, poète engagé, Victor Hugo est un touche à tout à la stature universelle. Cet homme d’influence connaissait déjà la gloire de son vivant, comme en témoigne l’hommage émouvant rendu lors de ses obsèques. Mais derrière ce succès grandissant, se cache bien des drames… 

    Boulimique de travail, d’orgueil et d’ambition, Victor Hugo est aussi un amoureux excessif. Il est un père inconsolable qui ne se remettra jamais de la disparition de son rayon de soleil, Léopoldine, et de la folie qui lui enlève sa cadette : la belle Adèle. 

    Exilé politique à Jersey puis à Guernesey, loin de son pays pendant 20 ans, il décore sa nouvelle maison, la transformant à son image, en un véritable livre ouvert.
    Loin de sa patrie, il continue à se battre pour ses idées politiques visionnaires. Homme du siècle et conscient des difficultés de son temps, Victor Hugo n’a jamais pu réfréner son combat absolu pour la liberté : celle des hommes, mais aussi de l’esprit.
     

     

     

    Secrets d'histoire 

     Victor Hugo : la face cachée du grand homme.

     

     

    Croire ce que je lis oui je veux bien apprécier

    mais ce que l'on raconte sur lui, je doute !!

    QUELQUES CITATIONS DE VICTOR HUGO

     

    Seulement quelques miettes de ses mots, est un festin 

    Ce Grand Homme


    votre commentaire
  •  

    La toile d'araignée

     

    Un monde en soie, un monde en voile,

     Un monde en soi dans cette étoile

    Toute emperlée par la rosée :

    C'est une toile d'araignée.

    Tissée entre deux brins de thym,

    Et un rameau de romarin.

    Elle est vide de toute vie

    Si ce n'est qu'au vent elle oscille.

    Deci deça, en balançelle,

    Incroyablement bien moins frêle

    Qu'on peut le croire en la voyant.

     Le mistral, en la tourmentant,

    A vraiment tort de s'acharner.

    Ses légers filins sont d'acier,

    Filins de soie tout gouttelés

    Par les perles de la rosée.

     

    Vette de Fonclare

     

     

     

    V A L O U

     


    votre commentaire
  •  

    Ils remarquent que leur chien les fixe pendant la nuit, la raison est terrible

     

    Une famille a décidé de se rendre au sein d’un refuge pour adopter un chien. C’est alors qu’ils ont rencontré un adorable Golden Retriever. Une fois de retour à la maison  tout se passe pour le mieux. Le chien se montre affectueux, joueur et semble adorer sa nouvelle vie.

    Il avait seulement une habitude un peu particulière.

     

    Un chien qui ne dort pas (ou presque pas)

    Chaque nuit, lorsque ses humains vont se coucher, le chien reste devant leur porte à les regarder. Jusqu’ici, rien de bien étrange. Mais ce qui l’est un peu plus, c’est que le chien était toujours au même endroit le lendemain matin pour le réveil de ses humains. Sur le pas de la porte en train de les fixer.

    Et cela tous les jours.

    Rapidement, les maîtres commencent à trouver cela un peu étrange et s’inquiètent pour leur chien. Ils décident alors de l’emmener chez le vétérinaire pour parler de cette drôle d’habitude et le faire examiner. Une fois chez le vétérinaire, ce dernier examine le chien sous toutes les coutures et explique qu’il est en parfaite santé. Par contre, il est incapable de leur dire pourquoi le chien les regarde dormir toute la nuit.

    Un vrai traumatisme

    Pour en savoir plus, ils décident alors de se rendre au refuge où ils ont adopté leur chien afin de parler de cette habitude avec eux. Et c’est là que tout va s’éclaircir. Au refuge, ils apprennent que leur chien avait été drogué avant d’être abandonné. Une nuit, l’ancien propriétaire du chien l’a drogué pour le rendre inconscient. Le chien s’est ensuite réveillé au refuge, abandonné et seul. Depuis ce jour, il a peur de dormir car il ne veut pas être abandonné à nouveau.

    Sous le choc de cette histoire, les nouveaux maîtres décident de faire comprendre à leur chien que jamais ils ne l’abandonneront. Pour ce faire, ils placent son panier juste à côté de leur lit. Et au bout de quelques jours, le miracle se produit. Le chien accepte de se coucher dans son panier et s’endort, rassuré.

     


    1 commentaire

  • votre commentaire