• La boutique du Club Français du Sacré de Birmanie vide ses armoires car elle a le devenir de disparaître

    profitez des dernières  bonnes affaires encore à faire !

  •  

    Comment et quand les chats ont-ils conquis le monde ?

     

    Pour la première fois, des chercheurs ont retracé l’origine très lointaine de nos chats domestiques ainsi que le parcours de leurs ancêtres pour mieux comprendre leur forte présence aujourd’hui. 

     

     

    Près de 13,5 millions de chats sont présents dans les foyers français, selon la dernière étude de le FACCO, et leur population ne cesse de croitre, séduisant un peu plus d’habitants chaque jour. Si cette conquête particulière de l’Hexagone peut sembler récente, le passage de l’animal sauvage à matou domestique s’est opéré il y a des milliers d’années déjà et à des milliers de kilomètres de notre pays.

    Un compagnon de longue date

    Contrairement à ce que l’on pouvait penser jusqu’à présent, nos félins ne descendent en effet pas du chat sauvage européen (Felis silvestris silvestris) mais du chat sauvage moyen-oriental (Felis silvestris lybica) qui aurait été apprivoisé par l’Homme dès les débuts de l’agriculture, il y a près de 10 000 ans.

     

     

    C’est ce que nous apprend la toute première étude retraçant la trajectoire du chat depuis son apprivoisement réalisée par des chercheurs spécialistes de paléogénétique à l’Institut Jacques-Monod et publiée dans Nature Ecology and Evolution. Basée sur l'analyse de 230 dépouilles de chats anciens, celle-ci met en évidence la présence de chat apprivoisé il y a des millénaires, lorsque les occupants de la région du Croissant fertile ont commencé à cultiver et stocker des céréales. Celles-ci ont inévitablement attiré les rongeurs qui ont eux-mêmes conduit à l’arrivée des chats dans ces zones peuplées. « Le chat s’est rapproché de l’homme pour des raisons évidentes d’intérêts convergents : il a été attiré dans les villages par l’afflux de rongeurs que les stocks de grains d’orge et de blé ne manquaient pas de provoquer », explique Eva-Maria Geigl et Thierry Grange, co-auteurs de cette étude, au Journal du CNRS. 

     

     

    Plusieurs vagues de domestication

    Ce compagnonnage a perduré lorsque ces populations ont migré. En Europe, les chercheurs ont ainsi repéré deux vagues de domestication du chat : la première il y a 5000-6000 ans, au début du néolithique, la seconde au cours du 5ème siècle avant J.-C., dans l’Antiquité classique, lorsque la mode chat égyptien a envahi le monde grec et romain et au-delà, des traces de chats apprivoisées ayant été retrouvées jusque dans les ports Vikings en 500 et 800.

     

    Contrairement à d’autres espèces en revanche, la domestication par l’Homme du chat à travers le temps n’a laissé que très peu de traces génétiques chez l’animal, preuve qu’il n’a pas subi de pression de sélection particulière. La plus visible est le motif du pelage. En effet, celui du chat sauvage est exclusivement tigré mais chez le matou domestique, les taches et les marbrures sont apparues. 

    Source : Wamiz 

     

     


    votre commentaire
  • Les oies : des gardiennes de choix !

     

    La légende leur attribue le sauvetage de Rome et du Capitole en 390 avant Jésus-Christ. Plus de 2 400 ans plus tard, les oies assument toujours leur mission de gardiennage. La preuve à Beauvais où, depuis 6 mois, un troupeau de palmipèdes veillent sur l’entreprise IEGC 60 °, en plein cœur de la zone du Haut-Villé.
    Aventurez-vous sans autorisation autour de cette société spécialisée dans la plomberie, le chauffage et la climatisation, et vous vous retrouverez alors nez à bec avec sept oies et trois jars. La nuit, ces cerbères d’un nouveau genre sont lâchés dans l’enceinte de l’entreprise. Et au moindre bruit, l’armée de volatiles rapplique, prête à pincer sévèrement le visiteur. « C’est très dissuasif, s’amuse Victor Debil-Caux, le patron de IEGC 60 ° en observant la meute. Depuis qu’elles sont là, on n’a pas eu à déplorer une seule tentative d’effraction. »

     

     

     


    votre commentaire
  • IO - deux mois.

     

    Un petit morceau de nuit 

    Un petit morceau de nuit décroché 

    Qu'on retrouve dans sa main... 

    Qu'est-ce qu'on en fait, le matin ? 

    Il ne faut pas le jeter, 

    On ne peut pas le garder... 

    C'est une responsabilité 

    Trop grande pour décider. 

    Alors que faire ? On ne sait trop... 

    Attendre que quelqu'un vienne le prendre de là-haut. 

     

     

     

    Maryse Gevaudan 

     


    1 commentaire
  • LES CHATS ET LA CHALEUR

     

     

     

    Le chat est un animal généralement plutôt résistant à la chaleur,

    mais il faut tout de même être vigilant(e) pour s'assurer qu'il ne souffre pas trop des températures importantes.

    Attention le coup de chaud peut être très rapide et malheureusement parfois mortel...

     

    ATTENTION COUP DE CHAUD, LES RÈGLES DE BASE

    • Surveillez en priorité les chats malades, âgés, obèses et les chatons, ce sont les plus fragiles face à la grosse chaleur
    • Le chat ne transpire pas comme nous : il halète lorsqu'il a besoin de réguler sa température, s'il halète beaucoup et souvent et/ou qu'il semble rencontrer des difficultés pour respirer (il est alors parfois très abattu ou au contraire extrêmement agité), téléphonez sans attendre à votre vétérinaire, il est probablement en train de faire un coup de chaleur qui peut lui être fatal très rapidement
    • Le chat a tendance à être plus calme quand il fait chaud, et à dormir plus, c'est normal, mais son comportement est à surveiller de près, n'hésitez également pas à téléphoner à votre vétérinaire si vous constatez qu'il est vraiment léthargique, sa santé est peut-être en danger (déshydratation...)
    • Ne laissez jamais le chat dans la voiture en plein soleil et / ou quand il fait très chaud, même fenêtres ouvertes, l'insolation est très rapide dans ces cas-là (quelques minutes suffisent !)

    Offrez-lui régulièrement à boire lorsque vous êtes sur la route

    (voir aussi sécurité sur la route)

     

    ASTUCES FRAîCHEUR

    • Laissez la pièce la plus fraîche de l'appartement / de la maison accessible à tout moment
    • N'enfermez jamais un chat en plein soleil sur un balcon
    • Quand vous partez avec votre chat, prévoyez un sac thermos pour sa nourriture et son eau, ou intégrez ses affaires au vôtre (voir aussi : votre chat voyage plus zen)
    • Il existe aujourd'hui des produits pour chats permettant de limiter l'impact de la chaleur sur eux, notamment le tapis rafraîchissant pour chat. Il ne nécessite aucune branchement électrique et permet d'abaisser la température du chat de quelques degrés, ce qui améliorera nettement son confort et son bien-être.
    • Humidifiez le chat avec un gant-de-toilette ou un torchon mouillé, cela l'aidera à maintenir sa température corporelle à un niveau raisonnable pour lui (n'imbibez toutefois pas complètement ses poils car sa fourrure lui sert d'isolant)

     

    ASTUCES HYDRATATION

    • Changez très régulièrement son eau, 1 fois par jour ou même plus si c'est possible
    • Proposez-lui d'autres sources d'eau dans la maison / l'appartement (1 ou 2 bols d'eau fraîche supplémentaires ailleurs que d'habitude)

     

     

    • Offrez-lui une fontaine à eau, cela lui donnera envie de boire plus facilement
    • Vérifiez bien que le chat boit plus qu'en temps normal, il a besoin de s'hydrater d'avantage quand il fait chaud (attention à l'évaporation qui peut laisser croire que le chat boit !)
    • Modifiez éventuellement son alimentation quand il fait vraiment très chaud : s'il mange des croquettes, passez temporairement aux boulettes de viandes ou pâtées, cela lui permettra d'ingérer un peu de liquide grâce à son alimentation (ce qui n'est pas le cas avec les croquettes)

     


    2 commentaires
  •  

     


    votre commentaire
  •  

    « La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée. »

    Platon

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Lumière profuse, splendeur.

    L'été contraint au bonheur.

    André Gide

     

     

    L'été, la nuit, les bruits sont en fête.

    Edgar Allan Poe

    Daveed ~ Tango / Irene Sheri - paintings

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Toiles de l'artiste Irina Garmashova-Cawton

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique