• Bénabar - Feu de joie (Clip officiel)

    extrait de son nouvel album

    "Le début de la suite"

     

     


    votre commentaire
  •  

    La noce des oiseaux 

    Les arbres se sont habillés de couleurs pastels, 

    Jonquilles, crocus ont bravé la fraîcheur du temps, 

    Que déjà, les oiseaux publient leurs noces dans le ciel. 

    Neiges et froidures sont parties : "vive le printemps :" 

    Immense symphonie, où des millions de fleurs, 

    Se mélangent en un jour, aux bourgeons de velours 

    D'un coup de baguette magique : le ciel sort ses couleurs 

    Pour éblouir nos yeux, il devient troubadour. 

    Dans un ballet de cabrioles fantastiques 

    Les oiseaux dansent, s'accouplent et préparent leur nid, 

    Guidés par une force invisible et mystique, 

    Leur chant monte en hommage : au Maître de Symphonie. 

    Les oiseaux se sont embrassés sur les branches, 

    Et des angelots coquins ont ajusté leurs flèches... 

    Etrange ! tout ce que le Printemps en un jour change ! 

    Les arbres se sont haés de couleurs pastels, 

    Tandis que sous leurs branches les amoureux de mèche, 

    Se content fleurette quand rucoulent les tourterelles. 

     

    Jean Claude Brinette 

     

     

    V A L O U


    votre commentaire
  •  

    Résumé du livre

    Le code civil ne dispose que de deux catégories : les personnes et les choses. Depuis février 2015, le code civil définit les animaux comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Malgré cette modification, ils demeurent soumis au régime des choses appropriables. Légalement, ces êtres existent pour servir l’humain, et non de manière intrinsèque. L’animal, comme l’esclave de la Rome antique, appartient à son maître. Il est son bien.

    Comment sortir de cette impasse ? Quelle est la stratégie des défenseurs des droits des animaux ? Quel type de droits réclament-ils et sur quels fondements ? Dans ce texte engagé, Florence Burgat montre comment la notion de « personne » permet de faire évoluer le statut juridique des animaux vers un plus grand respect. Nul besoin de ressembler à un humain adulte autonome et responsable pour être juridiquement une personne.

     

    Philosophe et spécialiste de la condition animale, Florence Burgat est notamment l'auteur de Vivre avec un inconnu et Le mythe de la vache sacrée.


    votre commentaire
  •  

    Mon chat n'a pas d'âge, c'est mon bébé un point c'est tout  

     

     

    Rien ne vaut

    VALOU


    votre commentaire
  •  

     

    Les bonbons c'est tellement bon

     

     


    votre commentaire
  •  

    Fantastiques Sculptures Réalistes d’Oiseaux Miniatures

    Elle vit et travaille au Danemark dans la jolie ville de Copenhague. L’artiste Katie Doka ne se sert non pas de papier pour créer ses oiseaux miniatures mais de crayons et autres pinceaux sur lesquels elle installe ses étonnantes réalisations.

     

    Des oiseaux tout en finesse

    En effet, pour donner vie à ses oiseaux au superbe plumage, Katie Doka va en plus de faire preuve d’un sens de l’observation aigu pour chaque espèce qu’elle va sculpter mais aussi utiliser argile polymère, verre, fil à bijoux, lambswool et autre coton avec des touches de peinture acrylique apportant ainsi à ses oiseaux une touche des plus réaliste. Réalisé à la main avec la plus grande minutie, chaque oiseau est une pièce unique.


    votre commentaire
  •  

    Un chaton doit apprendre la vie de chat tôt.

    Marc Escayrol


    votre commentaire
  •  

    Lundi n'est pas dimanche


    votre commentaire
  •  

    « Au mois d’avril, chaque oiseau fait son nid,

    hormis la caille,

    la perdrix

    et le rossignol joli.

     

    « Avant la fin d’avril,

    ne quitte pas la laine pour prendre le fil. » 

     

     

     

    Avril 

    Avril à l'air léger, sonore et lumineux, 

    Fait passer sur la rue où fume un peu de glace 

    En vibrante fumée incolore et fugace, 

    Le vent qui penchera les rosiers épineux. 

     

    Le soleil, boule d'or au ciel vertigineux, 

    Impatient d'atteindre à sa plus haute place, 

    Monte, et le vent devient plus tiède sur la face ; 

    La neige fond au pied des sapins résineux. 

     

    Monte, divin soleil, afin que tout renaisse ! 

    Rends au coeur épuisé le sang de sa jeunesse, 

    Comme tu rajeunis la sève des vieux bois ! 

     

    Monte, fleuris la terre, épanouis les âmes ! 

    O source de vigueur, monte afin que je sois 

    Plein de force et d'amour, comme toi plein de flammes ! 

     

    Albert Lozeau 

     

    « Ce n’est jamais avril, si le coucou ne l’a dit. » 

     

     


    votre commentaire